No 1

Bolley, Pompejus Alexander

naissance 7.5.1812 à Heidelberg, décès 3.8.1870 à Fluntern (auj. comm. Zurich), cath., de Heidelberg, d'Eggenwil dès 1850. Fils de Jacob Valentin, aubergiste. ∞ 1838 Sophie Walz, fille de Johann Adam, maître boulanger. Etudes de minéralogie, chimie et génie minier à Heidelberg dès 1831, doctorat en 1836. Membre d'une société d'étudiants libérale, B. fut incarcéré pendant six mois en 1834-1835. Professeur de chimie, de physique et de minéralogie technique (1838-1855) à l'école cantonale et professionnelle d'Aarau, dont il devint sous-directeur en 1842, puis directeur. Professeur ordinaire de chimie technique, pharmaceutique, judiciaire et agricole et de toxicologie (1855-1870) à l'Ecole polytechnique fédérale, dont il fut l'un des fondateurs et qu'il dirigea de 1859-1865 (avec une sévérité qui souleva des protestations de la part des étudiants en 1864). Dans le cadre de ses recherches sur la teinture et l'impression des étoffes ainsi que sur la technologie des fibres textiles (surtout la soie), il s'efforça de promouvoir l'industrie indigène. Fondateur, éditeur et rédacteur de divers journaux spécialisés. Président des Sociétés des sciences naturelles d'Argovie (1852-1854) et de Zurich (dès 1868), cofondateur et président de la Société de chimie à Zurich.


Oeuvres
Handbuch der technisch-chemischen Untersuchungen, 1853(31869)
Fonds d'archives
– Fonds, ETH-BIB
Bibliographie
– F. Mühlberg, «Zur Erinnerung an Dr. Bolley», in Programm der Aargauischen Kantonsschule, 1871
Festschrift zur Feier des fünfzigjährigen Bestehens des Eidgenössischen Polytechnikums, 1, 1905 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Thomas Fuchs / FS