No 9

Bloch, Felix

naissance 23.10.1905 à Zurich, décès 10.9.1983 à Zollikon, isr., Autrichien, de Zurich (1909), citoyen américain (1939). Fils de Gustav, commerçant, et d'Agnes Mayer, de Vienne. ∞ 1940 Lore Clara Misch, fille de Georg, professeur de philosophie à Göttingen, de Gross-Lichterfelde près de Berlin. Gymnase à Zurich, études de mathématiques et de physique à l'EPF de Zurich (1924-1927), doctorat dirigé par Werner Heisenberg à Leipzig (1928). Stages à Zurich (assistant de Wolfgang Pauli en 1928-1929), Utrecht, Copenhague et Rome. Rappelé à Leipzig, B. y passa son habilitation. Après la prise du pouvoir par les nazis, il quitta l'Allemagne et devint professeur à Stanford en Californie, poste qu'il occupa de 1934 à sa mort. Aux Etats-Unis, il se tourna vers la physique nucléaire. Sa découverte de l'induction nucléaire (variante de la résonance magnétique nucléaire), en 1946, aura sur l'étude des structures biologiques, chimiques et physiques un impact alors imprévisible. Son héritage scientifique, monumental, comprend notamment les fonctions de B. (fonctions d'onde des états stationnaires en présence d'un champ magnétique), la loi de B. en T3/2 sur la chaleur spécifique des magnons et la loi de B. en T5 sur la conductivité électrique des métaux aux basses températures. Prix Nobel de physique en 1952 avec Edward Purcell. Docteur honoris causa de Grenoble (1959), Oxford (1960), Jérusalem (1962) et Zurich (1966). En 1954-1955, B. obtint un congé de l'université de Stanford pour devenir le premier directeur général du CERN à Genève.


Bibliographie
– M. Chodorow et al., éd., Felix Bloch and Twentieth-Century Physics, 1980
– G. Béné et al., Felix Bloch 1905-1983, 1984
– W.A. Little, «Conductivity and Magnetism -- The Legacy of Felix Bloch», in International Journal of Modern Physics, B 4, 1990, 1127-1288

Auteur(e): Ernst Brun / EMA