Tchèque, République

 © 2012 DHS et Kohli cartographie, Berne.<br>
© 2018 DHS

La Suisse reconnut la T., issue du démembrement de la Tchécoslovaquie démocratisée, le jour même de sa création, le 1er janvier 1993. Les vingt-deux accords bilatéraux conclus entre la Suisse et la Tchécoslovaquie furent reconduits avec le nouvel Etat. Il s'y ajouta en 1995 une convention sur la double imposition, qui entra en vigueur le 23 octobre 1996. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont notablement progressé depuis 1994, la balance commerciale de la Suisse étant toujours bénéficiaire. En 2001, les exportations suisses (machines, produits chimiques et pharmaceutiques surtout) s'élevaient à 928 millions de francs (417 millions en 1994), les importations (machines, textiles et articles métalliques principalement) à 672 millions (196 millions en 1994). De gros investisseurs suisses, tels Nestlé, ABB et Kraft Jacobs Suchard, ouvrirent des succursales en T. Telsource, consortium créé par Swisscom et les PTT néerlandais en 1995, détient une forte participation dans la société tchèque Telecom. En 1998, la Suisse figurait à la quatrième place des investisseurs étrangers, avec 1,65 milliard de francs d'investissements directs (198 millions en 1994). Avant 1999, 15,4 millions de francs furent mis à disposition pour les secteurs politique, structure gouvernementale, culture, sciences et formation, ainsi que 34 millions au titre d'aide financière non remboursable pour des projets concernant l'environnement, la santé publique et les infrastructures. Quelque 12 000 à 14 000 émigrants tchèques ou slovaques vivent en Suisse depuis 1989, alors que 930 Suisses de l'étranger environ étaient enregistrés en T. en 2003. Les deux pays entretiennent d'intenses relations culturelles (concerts, expositions, théâtre). Plusieurs sponsors suisses sont actifs à Prague, où Pro Helvetia a entretenu une antenne de 1992 à 2005. Des partenariats existent entre les hautes écoles suisses et tchèques.


Bibliographie
– I. Bock, Tschechische Republik zwischen Traditionsbruch und Kontinuität, 1995
– M. Skreta, Der Tschechische Weg, 2001
– M.-C. Maurel et al., éd., La République tchèque de l'adhésion à la présidence de l'UE, 2009

Auteur(e): Helena Kanyar Becker / AN