• <b>Jongh</b><br>Ouvriers chaudronniers dans la région de Nantes, photographie réalisée par  De Jongh Frères,  Neuilly 1897-1898  © Fonds de Jongh, Musée de l'Elysée, Lausanne. Les photographes de la deuxième génération, Edouard, Francis et Auguste, fils de Francis de Jongh (1833-1912), de Vevey, effectuèrent plusieurs missions à l'étranger, notamment en France, dont ils rapportèrent des photographies des corps d'armée en campagne et des conditions de vie de la classe ouvrière.

Jongh, de

Famille de photographes originaire de La Haye, arrivée en Suisse en 1793 et naturalisée à Soleure en 1816. Après avoir servi dans le régiment suisse au service de Naples avec leur père Emmanuel-Auguste (1792-1854), Edouard (1823-1886) et Francis (1833-1912) revinrent en Suisse en 1861 et devinrent photographes. Francis s'établit à Vevey en 1865. Ses trois fils, Edouard, Francis et Auguste, s'installèrent en France en 1879 (De Jongh Frères) à Neuilly-sur-Seine (Ile-de-France). Ils travaillèrent notamment à la cour de Russie. Leur oncle Edouard, formé à Marseille chez Barziniac, créa un atelier à Lausanne. Son fils, Francis (1864-1928), étudia la photographie et collabora notamment avec Paul Nadar à Paris. Il déposa en 1905 le brevet pour un procédé photographique à grain imitant le dessin, travailla à la gomme bichromatée et au report d'encres grasses, dans le style alors à la mode du pictorialisme. Le fils de celui-ci, Gaston (1888-1973), élève de l'école de photographie de Munich (1907-1909), développa considérablement l'atelier de Lausanne, repris en 1923. Il entreprit de nombreuses recherches et réalisa des procédés artistiques tels les bromures, les encres grasses, ainsi que des procédés scientifiques dans le domaine de la photographie médicale et à l'infrarouge. Il se spécialisa dans l'architecture, la mode, la publicité et surtout le portrait (il photographia des personnalités du monde entier) et fut président de l'Union suisse des photographes (1956).

<b>Jongh</b><br>Ouvriers chaudronniers dans la région de Nantes, photographie réalisée par  De Jongh Frères,  Neuilly 1897-1898  © Fonds de Jongh, Musée de l'Elysée, Lausanne.<BR/>Les photographes de la deuxième génération, Edouard, Francis et Auguste, fils de Francis de Jongh (1833-1912), de Vevey, effectuèrent plusieurs missions à l'étranger, notamment en France, dont ils rapportèrent des photographies des corps d'armée en campagne et des conditions de vie de la classe ouvrière.<BR/>
Ouvriers chaudronniers dans la région de Nantes, photographie réalisée par De Jongh Frères, Neuilly 1897-1898 © Fonds de Jongh, Musée de l'Elysée, Lausanne.
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, MEL
Bibliographie
– E. Breguet, 100 ans de photographie chez les Vaudois, 1839-1939, 1981, 112-123

Auteur(e): Daniel Girardin