25/10/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Bayards, Les

Ancienne commune NE, district du Val-de-Travers, ayant fusionné en 2009 avec Boveresse, Buttes, Couvet, Fleurier, Môtiers (NE), Noiraigue, Saint-Sulpice (NE) et Travers pour former la commune de Val-de-Travers. Outre le village-rue (Grand et Petit Bayard), le territoire communal comprenait des hameaux (Haut de la Tour, Les Places, Les Prises, Les Jordan) et des fermes isolées. 1284 Bayar. 584 hab. en 1767, 827 en 1850, 1020 en 1880, 846 en 1900, 522 en 1950, 301 en 1990, 354 en 2000. Dans le ressort de la mairie des Verrières au civil et de la châtellenie du Val-de-Travers au criminel (XIVe s.-1848). Le Grand et Le Petit Bayard formaient depuis le XVe s. deux "bourgeaux" (communes) de la "Générale communauté" des Verrières, dont ils se détachèrent en 1878. Leur fusion en 1888 avec la municipalité des B., créée en 1860, donna naissance à la commune des B. Diocèse de Besançon jusqu'à la Réforme, paroisse des Verrières. Temple dès 1677. Paroisse dès 1712, réunie à nouveau à celle des Verrières en 1969. Paroisse de l'Eglise indépendante de l'Etat (1873-1943). La tour Bayard, mentionnée dès le XIIIe s., sur la commune de Saint-Sulpice, en ruines au XVIIe s., abritait une garnison et un péage. Economie rurale et forestière associée dès le XVIIIe s. à l'horlogerie et à la dentellerie artisanales. Station excentrique (1903) du chemin de fer Franco-Suisse. Remaniements parcellaires (1964-1977). Fête de la Mi-été dès 1955. Secteur primaire encore bien représenté en 1990 (40% de la population active). Vocation résidentielle secondaire dès la fin des années 1960.


Bibliographie
MAH NE, 3, 1968, 109-111, 117-121
– J.A. Steudler, De la Tour Bayard au Grand Frédéric: chroniques du remaniement parcellaire, 1964-1972, 1988

Auteur(e): Eric-André Klauser