09/09/2008 | communication | PDF | imprimer

Müntschemier

Comm. BE, distr. de Cerlier. Village situé juste au nord du Grand-Marais. 1185 Munchimur, franç. Monsmier. 335 hab. en 1764, 470 en 1850, 489 en 1900, 794 en 1950, 1107 en 2000. Découverte de silex mésolithiques près de Baholz-Oberfeld, d'une tombe ou de vestiges d'habitat du Bronze dans le marais et d'une nécropole romaine dans le Gugleracker. L'abbaye Saint-Jean de Cerlier possédait des biens à M. en 1185. Passé à Berne avec la seigneurie de Cerlier en 1474, M. fut administré dans le bailliage de Cerlier (juridiction d'Anet). Au spirituel, M. releva de tout temps d'Anet. Le village cultivait la terre en assolement triennal, ainsi que quelques vignes; il possédait en outre des droits de pâture dans le Grand-Marais. Le village fut partiellement reconstruit après l'incendie de 1827. Les dépenses causées par la correction des eaux du Jura (1874-1883) contraignirent la commune bourgeoise à vendre ses biens communaux avant sa dissolution en 1876. La mise en culture du marais, la construction de la route cantonale (1858-1863) et de la ligne ferroviaire Berne-Neuchâtel (1902) entraînèrent une croissance démographique dès 1900. L'amélioration foncière et le remaniement parcellaire de 1956 firent de M. l'un des grands centres de culture maraîchère de Suisse; le village vit également du commerce de primeurs et de la petite industrie (boîtiers de montres, béton).


Bibliographie
– H. Löffel, Müntschemier, 1977
– R. Hug, Bauinventar der Gemeinde Müntschemier, 1997

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU