• <b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière d’Appenzell, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen. Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques de la Confédération des XIII cantons étaient destinées à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers.
  • <b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière de Schaffhouse, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen. Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques de la Confédération des XIII cantons étaient destinées à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers
  • <b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière de Soleure, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représantant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen. Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques des Etats de l'ancienne Confédération étaient destinées, selon des témoignages contemporains, à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers.

No 1

Mareschet, Humbert

naissance vers 1520, décès juin 1593, Français, de Lausanne (1581). Fils de Jehan Mareche et d'Etiennette Toutaine. ∞ 1547 Isabelle Poparde d'Aix. Peintre de Lyon, et non de Hon comme cela a été écrit, installé à Lausanne probablement pour cause de religion. M. travailla à Aix-en-Provence de 1547 à 1568 environ, où il possédait une maison, et séjourna à La Tour d'Aigues (Provence), au service des Bolliers, seigneurs de Cental. Il est mentionné à Lausanne (dès 1568), puis à Payerne (1576), Lutry (1577) et Aigle (1581-1582). Appelé à Berne pour décorer le nouvel hôtel de ville (1584-1586), M. continua son travail dans le Pays de Vaud où il est cité à plusieurs reprises à Lausanne, Vevey (1582-1583 et 1585), Romainmôtier (1589), Oron (1591-1592) et Lutry (1592). De son activité en France, il ne reste aucune œuvre, mais de nombreux documents attestent sa production en Provence: il honora la commande de plusieurs retables à Aix-en-Provence, Salon-de-Provence et Ventabren. Plusieurs de ses œuvres sont conservées en Suisse romande et à Berne. Dans les salles de l'ancien hôtel de ville de Payerne, M. peignit les histoires de David et Goliath, de Suzanne et les vieillards et le Jugement de Salomon. En 1577, il exécuta le décor à grotesques exceptionnel des voûtes de l'église de Lutry. A Berne sont conservés plusieurs panneaux de M. illustrant l'histoire de la Suisse et de la ville de Berne (salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville, auj. Musée d'histoire de Berne), des scènes de l'Antiquité et de l'Ancien Testament.

<b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière d’Appenzell, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques de la Confédération des XIII cantons étaient destinées à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers.<BR/>
Porte-bannière d’Appenzell, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.
(...)
<b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière de Schaffhouse, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques de la Confédération des XIII cantons étaient destinées à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers<BR/><BR/>
Porte-bannière de Schaffhouse, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représentant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.
(...)
<b>Humbert Mareschet</b><br>Porte-bannière de Soleure, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représantant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Représentées volontairement avec des habits démodés, ces figures emblématiques des Etats de l'ancienne Confédération étaient destinées, selon des témoignages contemporains, à évoquer les ancêtres valeureux qui, avant les divisions confessionnelles et l'opposition entre cantons urbains et cantons campagnards, avaient mis leurs armes au service de leur propre liberté plutôt qu'à celui des princes étrangers.<BR/>
Porte-bannière de Soleure, illustration tirée d’un cycle de treize panneaux peints représantant des bannerets, réalisés en 1584-1585 par Mareschet pour décorer la paroi ouest de la salle du Grand Conseil de l'hôtel de ville de Berne (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.
(...)


Bibliographie
SKL, 2, 325
– J. Boyer, La peinture et la gravure à Aix-en-Provence aux XVIe, XVIIe et XVIIIe s. (1530-1790), 1971, 145
Emblèmes de la liberté, cat. expo. Berne, 1991, 341-354
– B. Pradervand, «Humbert Mareschet, peintre lyonnais en pays de Vaud», in Berns mächtige Zeit, éd. A. Holenstein, 2006, 354-356

Auteur(e): Brigitte Pradervand