13/06/2013 | communication | PDF | imprimer

Geneveys-sur-Coffrane, Les

Comm. NE, distr. du Val-de-Ruz dès 1848 au pied du Mont Racine (1439 m). Village sur la ligne CFF Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds (1860). 1342 Geneveis sus Corfranoz. 24 feux en 1531, 201 hab. en 1750, 230 en 1850, 473 en 1900, 605 en 1950, 1480 en 1990 et 1409 en 2000. Hache-marteau néolithique. Les G. fit partie de la seigneurie puis mairie de Valangin. Commune constituée avant 1402. Les habitants jouissaient du statut de francs-habergeants. Commune générale avec Coffrane et Montmollin de 1486 à 1827. La donation du domaine des Splayes en 1520 par la comtesse de Valangin à seul usage des Geneveysans fit l'objet d'un litige séculaire avec les voisins. Les G. fit partie de la paroisse de Corcelles jusqu'en 1838, puis de celle de Coffrane. L'essor du village est lié à l'industrie, d'abord dans la seconde moitié du XIXe s., ensuite dès 1945; horlogerie, machines-outils et construction remplacèrent les fabriques de cadrans, de meubles, de briques et de tuyaux de ciment, le commerce de sable, la brasserie. Parc d'attraction zoologique (dans l'entre-deux-guerres) et herboristerie. Zone résidentielle développée dès 1970.


Bibliographie
MAH NE, 3, 1968, 182-183, 187
MN, 1996, 127-189 (no thématique)
– M. Evard, Les Geneveys-sur-Coffrane: chronique d'un développement industriel, 2003

Auteur(e): Maurice Evard