• <b>Jean Geiler de Kaysersberg</b><br>Le prédicateur âgé, gravure sur bois par un artiste inconnu, XVI<SUP>e</SUP> siècle (Bibliothèque nationale suisse). Ce portrait est l'une des nombreuses copies de la gravure sur bois originale faite par le Strasbourgeois Hans Wechtlin, publiée pour la première fois en 1522 sur la page de titre du <I>Postille</I>, soit sermonnaire. Elle deviendra l'image la plus populaire du théologien.

No 1

Geiler de Kaysersberg, Jean

naissance 16.3.1445 à Schaffhouse, décès 10.3.1510 à Strasbourg. Fils de Hans Geiler, sous-secrétaire de la ville d'Ammerschwihr (Alsace; secrétaire en 1446), et d'Anna Zuber. Après la mort de son père (1449), G. fut élevé par son grand-père à Kaysersberg. Etudes à Fribourg-en-Brisgau (1460-1471) et Bâle (1471-1475). Bachelier en 1462, maître ès arts en 1463/1464, doyen de la faculté des arts en 1469, prêtre en 1470, docteur en théologie en 1475. Professeur de théologie à Fribourg-en-Brisgau et recteur de l'université en 1476, il abandonna la carrière universitaire en 1477. Prédicateur à Strasbourg (1478-1510), il fit un pèlerinage au sud de la France en 1484 et séjourna plusieurs mois auprès de l'évêque d'Augsbourg Friedrich von Zollern en 1488.

G. est surtout connu comme prédicateur populaire (cycle de sermons sur La nef des fous de Sébastien Brant, 1498-1499) et comme traducteur-coéditeur des écrits de Jean Gerson. Son œuvre très vaste, que le pape Paul IV mit à l'Index en 1559, se présente en grande partie sous forme de notes prises par des auditeurs, de notices latines et de documents posthumes. Influencée par la pensée scolastique tardive et le nominalisme, elle aborde presque tous les domaines de la dogmatique. Du point de vue de l'histoire ecclésiastique, G. est un représentant du renouveau religieux du XVe s., mais non pas un précurseur de la Réforme, qui d'ailleurs le fit soudainement tomber dans l'oubli.

<b>Jean Geiler de Kaysersberg</b><br>Le prédicateur âgé, gravure sur bois par un artiste inconnu, XVI<SUP>e</SUP> siècle (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Ce portrait est l'une des nombreuses copies de la gravure sur bois originale faite par le Strasbourgeois Hans Wechtlin, publiée pour la première fois en 1522 sur la page de titre du <I>Postille</I>, soit sermonnaire. Elle deviendra l'image la plus populaire du théologien.<BR/>
Le prédicateur âgé, gravure sur bois par un artiste inconnu, XVIe siècle (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Oeuvres
– G. Bauer, éd., Sämtliche Werke, 1989-1995
Bibliographie
VL, 2, 1141-1152
TRE, 12, 159-162
Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 12, 1988, 1136-1139
LThK, 4, 364-365
– S. Eisenmann, Sed corde dicemus. Das volkstümliche Element in den deutschen Predigten des Geiler von Kaysersberg, 1996
– U.Israel, Johannes Geiler (1445-1510). Der Strassburger Münsterprediger als Rechtsreformer, 1997

Auteur(e): Michael Bärmann / DVU