Cernier

Ancienne commune NE, district du Val-de-Ruz, ayant fusionné en 2013 avec Boudevilliers, Chézard-Saint-Martin, Coffrane, Dombresson, Engollon, Fenin-Vilars-Saules, Fontainemelon, Fontaines (NE), Le Pâquier (NE), Les Geneveys-sur-Coffrane, Les Hauts-Geneveys, Montmollin, Savagnier et Villiers pour former la commune de Val-de-Ruz. Le territoire communal, en plaine (750-800 m), comprenait également, en montagne, le hameau de la Montagne de Cernier (1190 m). 1324 Cernies. 29 feux en 1531; 279 hab. en 1750, 633 en 1850, 1361 en 1900, 1563 en 1920, 1440 en 1950 et 1921 en 2000. Site romain non fouillé. Eglise Notre-Dame, annexe de la paroisse de Fontaines, réformée vers 1535, détachée de celle-ci en 1875. Paroisse catholique avec sanctuaire (1908). C. faisait partie de la seigneurie de Valangin, puis de la Mairie du même nom. Village essentiellement agricole jusque vers 1870, lorsque s'installe une maison de vente de tissus et de mobilier, transformée en fabrique de meubles en 1886. Chef-lieu de distr. dès 1877, préfecture 1877-1935, siège du tribunal. Ecole secondaire intercommunale (1880), actuellement Centre scolaire de La Fontenelle (1972) qui regroupe onze communes. Ecole communale d'agriculture dès 1885, cantonalisée en 1886. Vers 1900, C. compte de nombreux commerces et une filiale de la Banque cantonale (1911). Au début du XXe s., C. change de structure: la rue Frédéric-Soguel devient l'artère principale que longe le "Régional du Val-de-Ruz", chemin de fer à voie étroite créé en 1903, entre Les Hauts-Geneveys (gare CFF) et Villiers, remplacé par le trolleybus en 1948 et par l'autocar en 1986. Depuis 1960, C. connaît un essor de la construction avec la création de quartiers à forte densité et de quartiers résidentiels; il développe le commerce pour devenir le centre régional du Val-de-Ruz.


Bibliographie
– E. Quartier-La-Tente, Le canton de Neuchâtel, 1915, 83-162
MAH NE, 3, 1968, 222-232

Auteur(e): Maurice Evard