No 1

Vergennes, Jean Gravier de

naissance 4.11.1718 à Dijon, décès 24.7.1794 (guillotiné). Français. Frère de Charles Gravier de Vergennes (1711-1787), ministre des Affaires étrangères de 1774 à 1787. ∞ 1746 Jeanne Chevignard de Chavigny. Président à la chambre des comptes de Dijon. Dès 1775, envoyé extraordinaire chargé de préparer le renouvellement de l'alliance franco-suisse. Pour des raisons protocolaires, V. fut élevé au rang d'ambassadeur ordinaire au moment de la signature du traité (1777). Il reçut la responsabilité des festivités qui suivirent et qui furent placées sous le signe de la modestie, la couronne française incitant aux économies. Peu après, il fut envoyé à Venise. Ambassadeur à Soleure de 1786 à 1789, il évita, tout comme son prédécesseur Louis Heraclius de Polignac, de se montrer à la Diète, afin de ne pas devoir céder aux revendications des Confédérés qui tentaient de maintenir les anciens privilèges commerciaux détenus en France. Vivant retiré dans l'ambassade, il ne donna plus ni banquet ni bal.


Sources imprimées
– G. Livet, éd., Recueil des instructions données aux ambassadeurs et ministres de France des Traités de Westphalie jusqu'à la Révolution française, 30/1, 1983, 421-435
Bibliographie
SolGesch., 3, 65-66, 71-74, 115, 118-120, 124-125, 127

Auteur(e): André Schluchter / GAR