No 1

Vial, Honoré

naissance 22.2.1766 à Antibes, décès 18.10.1813 à la bataille de Leipzig, Français. Fils d'Honoré, négociant, et de Marie Thérèse Serrat. Baron et général. V. s'illustre durant les campagnes d'Italie (1796-1797) et d'Egypte (1798-1800). Napoléon Bonaparte le nomme en 1803 ambassadeur auprès de la Confédération, où il succède à Michel Ney. Sa mission consiste à maintenir l'étroite tutelle que représente le régime de la Médiation. Lors de la guerre de Bocken (1804), V. prône la répression des insurgés et conforte le Landamman de la Suisse Niklaus Rudolf von Wattenwyl dans son attitude intransigeante. Rappelé à l'ordre par Paris, il devient plus circonspect et modéré. Il fait pression pour activer le recrutement des régiments capitulés et veille à ce que la Confédération reste soumise au Blocus continental. Au vu du manque d'harmonie entre V. et les Suisses et de ses absences trop fréquentes, Napoléon le rappelle à sa demande en 1808.


Bibliographie
– G. Steiner, Napoleons I. Politik und Diplomatie in der Schweiz während der Gesandtschaftszeit des Grafen Auguste de Talleyrand, 1907
– E. Guillon, Napoléon et la Suisse, 1803-1815, 1910, 115-157
– F. Vischer, «Beiträge zur Geschichte der Mediation», in BZGA, 12, 1913, 65-288

Auteur(e): Victor Monnier