No 1

Tamaro, Attilio

naissance 13.7.1884 à Trieste, décès 20.2.1956 à Rome, cath., Autrichien, puis Italien (1915). Descendant d'une ancienne famille de Piran (Istrie, auj. Slovénie). Marié. Etudes aux universités de Vienne, Innsbruck, Rome et Graz. Journaliste et historien. Irrédentiste, T. s'enrôla en 1915 comme volontaire dans l'armée italienne. Nationaliste, il fut le rédacteur en chef du journal L'Idea nazionale. Après son adhésion au fascisme (1922), il entreprit en 1927 une carrière diplomatique: d'abord consul général à Hambourg (1927-1929), il fut ensuite ministre à Helsinki (1929-1935). Ministre à Berne depuis octobre 1935, T. montra beaucoup de zèle dans la défense des intérêts de l'Italie fasciste et notamment dans la surveillance de la presse suisse. Rappelé à Rome, il quitta la Confédération le 8 juillet 1943. Dans l'après-guerre, il écrivit des ouvrages historiques.


Fonds d'archives
– Fonds, AfZ
Sources imprimées
DDS, 11-15
I documenti diplomatici italiani, séries VIII-IX, 1952-2006
Bibliographie
– J. Mico, «Violence verbale», in Relations internationales, 1975, n° 3, 97-106
– S. Winkler, Die Schweiz und das geteilte Italien, 1992, 90-99

Auteur(e): Mauro Cerutti / DW