No 1

Görres, Joseph von

naissance 25.1.1776 (Johann Joseph) à Coblence (Rhénanie), décès 29.1.1848 à Munich, cath. Fils de Moritz, marchand de bois. Gymnase du prince électeur à Coblence (1786-1790), puis formation en autodidacte. Publiciste, partisan de la Révolution française et d'une République cisrhénane, il se détourna de la Révolution après un séjour à Paris en 1800. Professeur à l'école secondaire de Coblence (1800-1806), privat-docent à l'université de Heidelberg (1806-1808), figure marquante du romantisme de Heidelberg. Rédacteur du Rheinischer Merkur (interdit en 1816) de 1814 à 1816, G. dut s'enfuir à Strasbourg en 1819 pour avoir écrit Teutschland und die Revolution et vécut à Aarau en 1820-1821. Revenu au catholicisme, il obtint en 1827 la chaire d'histoire générale et d'histoire de la littérature à l'université de Munich. Athanasius, un pamphlet sur la crise de Cologne entre la Prusse et l'Eglise catholique (1837), et les Historisch-politische Blätter lui ont valu d'être considéré comme un précurseur du catholicisme politique allemand. Son influence sur ses étudiants, de même que sur le catholicisme suisse, a été notable.


Oeuvres
Gesammelte Schriften, 1-16, 1926-1985 (Suppl., 1-2, 1985-1993)
Bibliographie
– A. Renner, Joseph Görres und die Schweiz, 1930
– H. Dickerhof, éd., Görres-Studien, 1999
– A. Portmann-Tinguely, Görres im Bild, 1999

Auteur(e): Albert Portmann-Tinguely / TCH