No 1

Daffner, Max

naissance 17.8.1814 à Munich, décès 17.9.1859 à Genève, Bavarois, de Niederwil (SO) en 1846 et de Genève en 1859. Fils de Max, officier du génie, et de Johanna von Hofstetten, de Königsberg. ∞ 1) 1847 Maria von Hofstetten, 2) 1852 Augusta de Portugal, de Königsberg. Ingénieur. Maître suppléant de mathématiques à l'école supérieure de Soleure (1842). D. prit part à la deuxième expédition des Corps francs à Lucerne (1845); arrêté, il fut banni et expulsé à Munich. En 1846, il reçut la citoyenneté du canton de Soleure pour services rendus en matière scolaire et devint maître secondaire à Bätterkinden. Il participa à la guerre du Sonderbund et fut correspondant du Solothurner Blatt. En 1848, il mit sa plume au service de la révolution allemande. Accusé d'être communiste, il protesta. En 1853, il enseigna à Genève, puis avec son maître et ami Phocion Heinrich Clias, dans un institut privé, à Coppet. En 1855, il fonda une école de gymnastique à Genève. Patriote et républicain, pionnier de la gymnastique, D. est aussi l'auteur d'ouvrages de vulgarisation.


Bibliographie
Schweizerische Turnzeitung, 2, 1859, 204-205
– J. Mösch, Die solothurnische Schule, 1, 1945, XXVIII-XXIX; 2, 1946, 8

Auteur(e): Albert Portmann-Tinguely / FP