No 1

Reclus, Elisée

naissance 15.3.1830 à Sainte-Foy-la-Grande (Aquitaine), décès 4.7.1905 à Thourout (Belgique), prot., puis sans confession, Français. Fils de Jacques, pasteur, et de Zéline Trigant. ∞ 1) 1858 Clarisse Brian, 2) 1870 Fanny L'Herminez, 3) 1875 Ermance Gonini. Etudes de théologie à Montauban et à Berlin (dès 1848), cours de géographie de Carl Ritter à Berlin (1851). Séjours en Grande-Bretagne, en Irlande, aux Etats-Unis et en Colombie (1852-1857). Géographe et journaliste à Paris (dès 1857). Sa participation à la Commune le fit condamner au bannissement en 1872. En Suisse, R. entra en contact avec Michel Bakounine, Pierre Kropotkine et la Fédération jurassienne. Il séjourna à Lugano, Vevey et surtout Clarens. Jusqu'à son retour en France en 1890, il écrivit la majeure partie de sa Nouvelle géographie universelle (19 vol., 1876-1894). Professeur de géographie à l'Université nouvelle de Bruxelles, dont il était cofondateur (1894-1905). Son rayonnement comme géographe et penseur non conventionnel contribua à imposer la géographie comme discipline scientifique en Suisse romande.


Bibliographie
– G.S. Dunbar, Elisée Reclus, 1978 (avec liste des œuvres)
– P. Jud, Elisée Reclus und Charles Perron, Schöpfer der "Nouvelle géographie universelle", 1987
– M. Rossier-Menthonnex, «Elisée Reclus, géographe», in Vibiscum, 9, 2002, 75-113

Auteur(e): Peter Jud / FP