Arnould, Arthur

naissance 17.4.1833 à Dieuze (Moselle, F), décès 26.11.1895 à Paris. Fils d'Edmond, professeur à la Sorbonne. ∞ Jeanne Matthey, ouvrière corsetière. Membre de la Commune de Paris, A. se réfugia à Genève, devint collaborateur de la feuille anarchiste La Révolution sociale. Envoyé par un quotidien parisien à Lugano pour y suivre le congrès de la Ligue internationale de la Paix et de la Liberté, il s'y établit au printemps 1873. Il passa quelques mois à Buenos Aires, regagna l'Europe en été 1874, et publia dans Le Rappel un récit de son voyage où l'on trouve des pages sur Genève et le Tessin. De 1874 à 1877, il vécut à Pazzallo (communauté anarchiste de la Luina), sur les flancs du San Salvatore, fréquentant Bakounine et ses amis. A fin 1877, après un séjour à San Remo, A. se fixa à Genève. L'amnistie de 1880 lui permit de regagner Paris. Eloigné de la politique, il écrivit dès lors des romans sous le pseudonyme d'A. Matthey et présida la Société théosophique de Paris.


Oeuvres
– avec G. Lefrançais; M. Vuilleumier, éd., Souvenirs de deux communards réfugiés à Genève, 1987
Bibliographie
Les œuvres de Jules Vallès, 4, 1950

Auteur(e): Marc Vuilleumier