Planchettes, Les

Comm. NE, distr. de la Chaux-de-Fonds, s'étendant du Doubs au versant nord de Pouillerel (nord de La Chaux-de-Fonds). 430 hab. en 1850, 535 en 1870, 495 en 1900, 313 en 1950, 225 en 2000. 1455 Les Planchotes. Le territoire appartenait au Clos de la Franchise, créé en 1372 par Jean II d'Aarberg dans le cadre de la colonisation du Jura neuchâtelois et fut probablement défriché au XIVe s. par des gens du Locle, de La Sagne et des Brenets. Il était formé de deux quartiers: le Grand Quartier (ouest) faisait partie de la mairie des Brenets, le Dazenet (est) de la mairie du Locle puis aussi de celle des Brenets (1821). La commune fut créée en 1812 et entièrement rattachée à la mairie de La Chaux-de-Fonds en 1832. Paroisse et temple en 1702, église construite en 1877. Moulins dès 1547. Au XVIIIe s., on cultivait de l'orge, ainsi qu'un peu d'avoine et de froment. Les pâturages permettaient d'engraisser des bœufs pour les boucheries de Genève et Bâle. Avec ses nombreuses forêts, Les P. furent, au XIXe s., le principal fournisseur de bois des scieries de la région. En 2005, le secteur primaire fournissait 53% des emplois. Le barrage hydro-électrique franco-suisse du Châtelot (mis en service en 1953) est le plus important de la vallée du Doubs.


Bibliographie
– C. Perrenoud, Les Planchettes, 1962
MAH NE, 3, 1968, 381-384

Auteur(e): Dunvel Amélie Even