No 2

Herzen, Alexandre Ivanovitch

naissance 6.4.1812 à Moscou,décès 21.1.1870 à Paris, de Burg bei Murten (auj. comm. Morat) en 1851. Fils illégitime d'Ivan Alexeïevitch Jakovlev, noble propriétaire foncier, et de Louise Haag, Allemande. ∞ Nathalie Zakharine, sa cousine. H. émigra en Europe occidentale (1847) après avoir été banni pour des motifs politiques (d'abord en 1835-1840, puis en 1841-1842). Il vécut dans l'opulence à Paris, à Genève (1849 et 1865-1869 avec des interruptions), à Nice et à Londres (1852-1865). Déçu par l'échec de la révolution de 1848, il modifia sa vision politique fortement influencée par les idées occidentales de progrès; il vit dès lors dans le communisme agrarien du mir, qui refusait l'évolution capitaliste, le modèle d'une société équitable et devint un précurseur du populisme russe. Fondant en 1855 une imprimerie russe pour propager ses idées, il publia avec Nicolas Platonovitch Ogarev dès 1857 Kolokol ("La Cloche"), premier journal d'opposition qui suscita de l'intérêt en Russie et qui parut à Genève de 1865 jusqu'à sa suppression en 1867. H. entretint des contacts avec des personnalités influentes, comme Carl Vogt à Genève et la famille de ce dernier à Berne, qui l'avait soutenu dans sa demande de naturalisation à Burg en 1851. Dans ses souvenirs, il vanta les caractéristiques républicaines et libérales de la Suisse, mais il se plaignit de l'ennui propre aux villes du pays.


Oeuvres
Mein Leben, 3 vol., 1962-63
Bibliographie
– M. Vuilleumier et al., éd., Autour d'Alexandre Herzen, 1973
– N. Bontadina, Alexandre Herzen und die Schweiz, 1999

Auteur(e): Markus Bürgi / DVU