Saint-Aubin-Sauges

Comm. NE, distr. de Boudry, dans la région de La Béroche, s'étendant du bord du lac de Neuchâtel à 1436 m d'altitude. La commune de Sauges a été réunie à Saint-Aubin en 1888. 1176 Sancti Albini; 1340 villa de Sauges. Saint-Aubin: 270 hab. en 1784, 530 en 1850, 675 en 1880; Sauges: 98 hab. en 1784, 248 en 1850, 263 en 1880; S.: 990 hab. en 1888, 1105 en 1900, 1358 en 1950, 2426 en 2000. Cinq stations néolithiques (phases Cortaillod à Auvernier cordé). Menhirs au Devens. Tumulus de Hallstatt et de La Tène. Traces d'habitation romaine. S. faisait partie du franc-alleu de Gorgier, qui passa aux seigneurs d'Estavayer au XIIIe s. En 1344, la maison de Neuchâtel acquit la seigneurie de Gorgier, dont la cour de justice siégeait à S. La municipalité fut instaurée en 1874. L'église (dédiée à saint Aubin) fut donnée en 1176 par l'évêque de Lausanne à l'abbé de Saint-Maurice, qui la vendit en 1566 aux cinq communautés de La Béroche. La paroisse, mentionnée dès 1228, passa à la Réforme en 1531. Vaumarcus et Vernéaz en font partie depuis 1812. La paroisse catholique de La Béroche-Bevaix fut créée en 1948. La viticulture et l'agriculture dominèrent l'économie jusqu'au XIXe s. L'industrie du bois est attestée depuis 1378. L'artisanat textile et la dentelle s'exercèrent au XIXe s., tandis que se développait l'horlogerie. L'exploitation de l'asphalte entre 1838 et 1867 produisit du mastic et des tuyaux bitumés. A la fin du XIXe s., une partie de l'horlogerie se tourna vers la mécanique de précision et l'outillage; entre 1899 et 1903 furent créées les fabriques de moteurs Zürcher (devenu Bregnard SA), Allisson et Moser. S. est le chef-lieu administratif et le centre économique de La Béroche. Si, en 1980, 61% des personnes actives travaillaient dans l'industrie, le secteur secondaire fournissait encore 34% des emplois en 2005. La maison de détention du Devens, fondée en 1873, est devenue en 1919 une fondation de l'Armée du Salut pour alcooliques. L'hôpital régional de La Béroche, créé en 1905, transformé en unité sanitaire régionale en 2000 (suppression de la maternité) dans le cadre de la planification hospitalière du canton, est devenu l'un des sites d'Hôpital neuchâtelois en 2006.


Bibliographie
MAH NE, 2, 1963, 430-441
– J.-M. Barrelet et al., Saint-Aubin-Sauges, 100 ans d'hist., 1988
Hist.NE, 1

Auteur(e): Olivier Girardbille