No 1

Heckert, Fritz

naissance 28.3.1884 à Chemnitz, décès 7.4.1936 à Moscou, sépulture au pied du mur du Kremlin, libre penseur, Allemand. Fils de Paul, serrurier. ∞ 1912 Wilma Stamberg, de Lettonie. Maçon. De 1908 à 1912, H. est à Zurich membre de la société d'éducation ouvrière Eintracht et, de 1909 à 1911, actuaire de l'organisation des sociaux-démocrates d'Allemagne et d'Autriche-Hongrie en Suisse. Il se rallia à l'émigration bolchevique. Avec Heinrich Brandler, il tenta en vain de transformer le mouvement ouvrier suisse en un parti unique sur le modèle allemand en y intégrant les étrangers éliminés depuis 1880 du parti socialiste et de la Société du Grütli et de le pousser vers la lutte des classes en éduquant les ouvriers. De 1912 à 1918, H. fut très actif dans le mouvement syndical à Chemnitz. Membre du groupe des spartakistes, il prit part à la révolution de 1918-1919 et au congrès fondateur du parti communiste allemand; il en sera l'un des dirigeants de 1920 à 1936. Député au Reichstag de 1924 à 1933. A partir de 1921, il participa aux congrès du Komintern, devint membre du comité exécutif de l'Internationale communiste et de l'Internationale syndicale rouge. En 1933, il émigra en URSS.


Bibliographie
– K. Urner, Die Deutschen in der Schweiz, 1976
BHE, 1, 276-277

Auteur(e): Markus Bürgi / WW