No 2

Loew, Leo

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 12.10.1912 à Binningen, décès 1.7.1981 à Zurich, prot., de Binningen. Fils de Leonhard, commerçant et président de commune, et d'Anna Berger. ∞ 1) 1943 Laurita Eckstein, fille de Rudolf, 2) 1954 Käthe Bögli, employée de commerce, fille d'Hermann. Apprentissage de dessinateur en bâtiment. L. ouvrit un bureau d'architecture qui fit faillite en 1933, puis travailla comme chef de chantier à l'étranger et comme ouvrier dans l'industrie chimique (chez Sandoz). Secrétaire central de la Fédération des ouvriers du textile et des ouvriers de fabrique à Zurich (FOTF, 1943-1947) et rédacteur du journal du syndicat (dès 1945). Il siégea au Grand Conseil de Bâle-Ville (1944-1947), d'abord comme socialiste, puis, après son exclusion du parti en 1944, comme membre du parti du travail, dont il fut aussi exclu en 1947. Dans l'ambiance de renouveau de l'après-guerre, il réussit à regrouper en une fédération ouvrière les travailleurs de la chimie bâloise, non organisés jusqu'alors, et à faire de la FOTF un syndicat puissant. Ses vigoureux efforts en vue de l'obtention d'un contrat collectif furent couronnés de succès. A partir de 1945, il organisa plusieurs grèves dans l'industrie textile. En 1947, la FOTF déposa contre lui plusieurs plaintes pour malversations financières. Déchu de son poste de secrétaire et exclu de la fédération, il fut condamné pour fraude en 1950. Il travailla ensuite dans le commerce de meubles et de tapis et dans l'hôtellerie à Zurich.


Oeuvres
Das geht uns alle an!, 1945
Bibliographie
– T. Gerlach, Ideologie und Organisation, 1995

Auteur(e): Markus Bürgi / LA