• <b>Robert Durrer</b><br>Portrait vers 1950 par l'atelier photo Brandt à Soleure (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).

No 8

Durrer, Robert

naissance 18.11.1890 à Arbon, décès 13.2.1978 à Zumikon, cath., de Kerns, Unterägeri et Bâle. Fils d'Eduard, ingénieur, et d'Anna Stoffel. ∞ 1924 Marthe Kienzle, fille de Jakob. Etudes techniques (sidérurgie) à Aix-la-Chapelle (1910-1914, brevet d'ingénieur 1915). Actif dans la Société allemande des sidérurgistes (1916-1920), puis au Fricktal pour l'exploitation de gisements de minerai (1922). Membre de la direction de Friedrich Siemens Sàrl (1923-1928). Professeur ordinaire de sidérurgie à l'université technique de Berlin (1928-1943), puis de métallurgie à l'EPF de Zurich (1943-1961). Dirigeant chez Von Roll SA: directeur général technique (1946-1951), président du directoire (1952-1959), membre du conseil d'administration (1956-1972; président de 1960 à 1969). Dans l'installation pilote de Gerlafingen, D. essaya en 1948 avec succès un procédé d'affinage de l'acier à l'oxygène pur qui améliorait la qualité en réduisant les coûts de production, et qui s'imposa dans le monde entier. Il inventa en outre le procédé, commercialisé par Von Roll, d'oxydation-réduction à haute température, applicable industriellement dans un four à arc. Auteur de nombreuses publications, notamment Die Metallurgie des Eisens (1934, 41964). Distingué entre autres par l'université technique de Leoben (Styrie) en 1952 (doctorat honoris causa) et par celle de Berlin en 1953 (sénateur honoraire).

<b>Robert Durrer</b><br>Portrait vers 1950 par l'atelier photo Brandt à Soleure (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).<BR/>
Portrait vers 1950 par l'atelier photo Brandt à Soleure (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).
(...)


Bibliographie
– W.U. Guyan, éd., Vita pro ferro, 1965 (avec cat. des œuvres)
Solothurner Zeitung, 17.2.1978
– H.J. Köstler, «Der Beitrag der Schweiz zur Entstehung des Sauerstoffaufblase-Verfahrens (LD-Verfahren)», in Ferrum, 64, 1992, 48-54

Auteur(e): Thomas Fuchs / ME