No 2

Mähly, Jakob Achilles

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 24.12.1828 à Bâle, décès 18.6.1902 à Bâle, cath., de Bâle. Fils de Jakob Caspar, maître tonnelier. ∞ 1) 1855 Margaretha Antoinette Schermar, fille de Johann Anton, rentier, 2) 1864 Cäcilia Brenner, fille de Johannes, commerçant. Etudes de philologie classique à Bâle et Göttingen, doctorat ès lettres à Bâle (1850), habilitation (1852). Maître à l'école réale supérieure (1853) et au Pädagogium de Bâle (dès 1859). Professeur extraordinaire (1864-1874), puis ordinaire (1875-1890) de philologie classique à l'université de Bâle. Auteur de biographies d'humanistes (Beatus Rhenanus, 1857) et traducteur de drames antiques, notamment d'Euripide, ainsi que de poésie latine et grecque. A côté d'œuvres lyriques en allemand et en dialecte bâlois (Mathilde, 1854; Das Erdbeben zu Basel et Rhigmurmel, 1856; Leid und Lied, 1865), M. publia aussi de la prose, ainsi que deux recueils de poèmes satiriques (Aus der Gegenwart et, sous le pseudonyme de Jocundus Klappermund, Byrsopolias en 1874).


Bibliographie
– Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 10, 212-213

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / MBA