Zeneggen

Comm. VS, distr. de Viège, comprenant plusieurs hameaux s'étageant à l'ouest au-dessus de l'entrée du Vispertal, dont Z., Eggen, Im Esch, Schulmatten, Sisetsch, Stadlen, Unterbiel, Widum et Winkelried. 1283 Eccun, 1297 Zen eccon. 170 hab. en 1798, 160 en 1802, 194 en 1850, 228 en 1900, 201 en 1950, 235 en 2000. Site de hauteur du Bronze moyen à Kasteltschuggen et nécropole de La Tène à Sisetsch. Constitué en rectorat en 1716, Z. se détacha de Viège pour être érigé en paroisse en 1754. L'église de l'Assomption fut reconstruite en 1879. La chapelle des Quatorze saints auxiliateurs au Biel date de la première moitié du XIXe s. Les premiers règlements d'irrigation (bisse de l'Augstbord) sont de 1343 et 1400, les statuts communaux (Bauernzünfte) de 1586 et 1604. La céréaliculture, l'élevage et l'économie alpestre furent les principales sources de revenus jusqu'au début du XXe s. Avec l'aménagement de la route carrossable pour Viège (1905) et la possibilité de trouver du travail à l'usine chimique Lonza à Viège (dès 1907), les domaines agricoles, de petite taille, furent de plus en plus exploités à titre accessoire. Au début du XXIe s., l'économie de Z. était orientée vers Viège, centre régional, et son offre de services.


Bibliographie
– E. Jossen, Zeneggen, 2006

Auteur(e): Alois Grichting / PM