Visperterminen

Comm. VS, distr. de Viège, comprenant le village paroissial de V. (autrefois Ob dem grossen Stein) et plusieurs hameaux (dont Oberstalden, Unterstalden, Bitzinen, Niederhäusern, Parmili et Sattolti) sur le versant est de la vallée de la Viège, ainsi que le haut du Nanztal jusqu'au Mattwaldhorn et au Simelihorn. XIe s. Termenum, 1221 Terminum. 450 hab. en 1798, 511 en 1850, 630 en 1900, 968 en 1950, 1357 en 2000. Des tombes de l'âge du Fer indiquent une colonisation précoce. Au Moyen Age, V. payait la dîme au chapitre cathédral de Sion et faisait partie du quartier de Viège dans le dizain du même nom. En 1360, il défendit ses droits de forêt et de pâturage contre Viège. Les hameaux d'Ob dem grossen Stein, Niederhäusern, Parmili, Oberstalden et Unterstalden se réunirent en une commune au XVIe s. Au XIIIe s., V. relevait de la paroisse de Viège, le Nanztal de celle de Naters. L'église Saint-Théodule, construite en 1256, devint paroissiale en 1715; elle fut desservie par un recteur de 1656 à 1782, par un vicaire depuis 1783. La chapelle de pèlerinage de la Visitation, de 1652, abrite un orgue de 1619; elle a été endommagée lors des séismes de 1756 et 1855 et restaurée en 1965. On s'y rend par un chemin de croix forestier que jalonnent dix chapelles du XVIIe s. Les paysans pratiquaient la transhumance saisonnière, avec leur bétail, entre le village, où ils passaient l'hiver et cultivaient quelques champs, des hameaux situés à diverses altitudes et les alpages du Nanztal. Le vignoble, où l'on cultive un cépage appelé païen, est le plus haut d'Europe (jusqu'à 1150 m). Une partie des nombreux navetteurs qui travaillent en particulier à la Lonza, à Viège, continuaient au début du XXIe s. à se procurer un revenu annexe dans l'agriculture. En 2005, le secteur primaire fournissait 44% des emplois.


Bibliographie
– G. Studer-Freuler, Visperterminen, 1984 (réimpr. 1994)

Auteur(e): Alois Grichting / FP