13/04/2012 | communication | PDF | imprimer

Täsch

Comm. VS, distr. de Viège, située dans la vallée de Saint-Nicolas, comprenant le village de T., les hameaux de Zermettjen et Täschberg, ainsi que le domaine de randonnées de la Täschalp. 1302 Tech (lat. Pera). 140 hab. en 1798, 177 en 1850, 251 en 1900, 413 en 1950, 831 en 2000. Au XIIIe s., T. fut le siège des nobles de T., dont le dernier descendant, le donzel Johann, céda ses droits à la famille Am Hengart avant 1400. Judiciairement, T. forma avec Randa une châtellenie du dizain de Brigue avant 1305 déjà. Jusqu'au rattachement de celle-ci en 1552 à la majorie de Saint-Nicolas (juridiction libre), le major (puis le grand châtelain) de Brigue exerça la haute justice. Le règlement des droits d'usage sur la Täschalp fut mis par écrit en 1555, la délimitation de la frontière avec Zermatt fixée en 1560 et celle avec Randa en 1844 (séparation de T. et de Randa en 1798). Au spirituel, T. releva de Viège, avant de devenir paroisse en 1423. Une nouvelle église paroissiale remplaça en 1939 celle datant du XVe s. Voué à l'agriculture de montagne, le village s'ouvrit au tourisme au XIXe s. sous l'influence de Zermatt. T. fut relié au réseau ferroviaire en 1891. L'hôtel Täschhorn fut construit en 1904, suivi par six autres établissements, ainsi que par de nombreux chalets et résidences de vacances. En 2005, le secteur tertiaire offrait 88% des emplois, T. enregistra plus de 90 000 nuitées en 2009. Beaucoup de saisonniers travaillant à Zermatt habitent dans la commune. La route de la vallée s'arrête officiellement à T. depuis 1972; un parking est à disposition des touristes qui poursuivent leur route en train vers Zermatt (interdit aux voitures).


Bibliographie
– J. Zurbriggen, Täsch, 1952 (réimpr. 1990)
– L. Lauber, Täscher-Chronik, 2009

Auteur(e): Bernard Truffer / EVU