No 1

Follen, August [Adolf]

naissance 21.1.1794 à Giessen (Hesse), décès 26.12.1855 à Berne, d'Effingen (1823) et d'Altikon (1829-1853). Fils de Christoph, juge. ∞ 1824 Susanna Ritzmann, fille de Hans Heinrich, meunier. Etudes de philosophie et de théologie à Giessen, volontaire durant la campagne de France en 1814, études de droit à Heidelberg. F. travailla d'abord comme rédacteur (1817). Appartenant, comme son frère Karl ( -> 2), à une société d'étudiants de tendance nationaliste et révolutionnaire, il fut emprisonné à Berlin à la suite de l'agitation estudiantine (1819-1821). Une fois en liberté provisoire, il s'enfuit en Suisse (1821). Il enseigna l'histoire de la littérature au gymnase d'Aarau (1822-1827). Rentier à Altikon (1827-1830) puis à Höngg et Fluntern (auj. comm. Zurich), où sa maison devint le lieu de rencontre des émigrants allemands (1830-1847). Député au Grand Conseil zurichois (1832-1836). Commanditaire du Comptoir littéraire de Julius Froebel (1843-1845). Il acheta, en 1847, le domaine de Liebenfels qu'il dut abandonner, en 1855, faute d'argent. F. associait des convictions nationalistes et démocratiques; dans les débats à Zurich, il défendit les idées libérales. Il fut l'auteur d'une des premières anthologies d'histoire de la littérature pour l'enseignement supérieur ainsi que de poésies romantiques aux thèmes germaniques. F. soutint des réfugiés politiques et des jeunes poètes, parmi lesquels Georg Herwegh et Gottfried Keller.


Fonds d'archives
– Fonds, BV Winterthour et ZBZ
Bibliographie
– «August Adolf Ludwig Follen», in Argovia, 68/69, 1958, 215-217
– Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 5, 291-292
– W. Grab, Dr. Wilhelm Schulz aus Darmstadt, 1987

Auteur(e): Markus Bürgi / AN