03/08/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Randa

Comm. VS, distr. de Viège, située dans la vallée de Saint-Nicolas, comprenant le village de R., les hameaux de Lerch, Wildi et Attermänze. 1305 Randa. 140 hab. en 1798, 161 en 1850, 271 en 1900, 369 en 1950, 404 en 2000. R. fit partie du XIIIe s. à 1552 de la majorie, puis châtellenie de Naters. R. forma ensuite avec Täsch une châtellenie appartenant à la majorie de Saint-Nicolas (juridiction libre). Les statuts communaux datent de 1593. R. devint commune politique en 1798. Au spirituel, R. relevait de la grande paroisse de Saint-Nicolas jusqu'à la fondation d'un rectorat en 1730 (puis paroisse). L'église de 1716, agrandie en 1927, abrite un précieux maître-autel baroque d'Anton Sigristen. R. fut touché à diverses reprises par l'effondrement du glacier de Bies, notamment en 1636, 1720, 1737 et 1819. Un éboulement ensevelit en 1991 le hameau d'Unterlerch. La population vivait d'une agriculture pauvre et d'un peu d'élevage. Situé sur la route de Zermatt, le village de montagne s'ouvrit au tourisme après 1850. Le premier hôtel date de 1860-1861 et bientôt R. compta près de trente guides. Au début du XXIe s., une grande partie des habitants travaillait dans des établissements liés au tourisme et dans l'artisanat. Les redevances hydrauliques représentaient aussi une source de revenus considérables pour la commune.


Bibliographie
– B. Truffer, 250 Jahre Pfarrei St. Sebastian, Randa, 1981
– B. Truffer, Der Bergsturz von Randa. 1991, 1995

Auteur(e): Bernard Truffer / EVU