No 1

Engels, Friedrich

naissance 28.11.1820 à Barmen (auj. partie de Wuppertal), décès 5.8.1895 à Londres. Commerçant. Avec Karl Marx, E. fonda le socialisme scientifique (Marxisme). Entre 1841 et 1893, il séjourna plusieurs fois en Suisse. Echappant à une arrestation à Cologne (1848), il s'enfuit à Paris, puis gagna Genève, Lausanne, le Jura neuchâtelois et Berne, où il demeura jusqu'au milieu de janvier 1849. C'est là qu'il prit part au congrès des associations allemandes en Suisse, en tant que membre de l'association locale pour la formation des travailleurs. Il fut élu secrétaire de la commission centrale par Berne, alors canton directeur. E. rédigea des rapports généralement critiques pour la Neue Rheinische Zeitung sur l'Assemblée fédérale, le premier Conseil fédéral et la presse suisse. Dès 1847, il avait écrit des articles sur la guerre du Sonderbund pour la Deutsche-Brüsseler-Zeitung. Après la répression de la révolution allemande de 1848, E. vécut quelques mois comme réfugié en Suisse romande (1849). Devenu la personnalité la plus importante du mouvement ouvrier international, il conclut par un discours le congrès de la Deuxième Internationale à Zurich (1893).


Oeuvres
– avec K. Marx, Œuvres complètes, 1931-
Bibliographie
– Gruner, Arbeiter
– F. Melis, «Friedrich Engels' Wanderung durch Frankreich und die Schweiz im Herbst 1848», in MEGA-Studien, cah. 1, 1995, 61-92
– M. Bürgi, «Friedrich Engels' Aufenthalt in der Schweiz 1893», in Marx-Engels-Jahrbuch, 2004, 2005

Auteur(e): Markus Bürgi / FS