No 1

Misiano, Francesco

naissance 26.6.1884 à Ardore (Calabre), décès 16.8.1936 à Moscou, Italien. Fils de Giuseppe et de Carolina Zagarrese. ∞ 1911 Maria Conti, institutrice. Employé des chemins de fer italiens à Naples, M. adhéra au parti socialiste italien en 1907. Chef du syndicat des cheminots italiens de Turin, il fut arrêté en 1915 pour son activité syndicale et son opposition à la guerre. Afin d'éviter une condamnation pour désertion, il se réfugia en 1916 à Zurich. Il y devint collaborateur du parti socialiste italien en Suisse et directeur de l'hebdomadaire L'Avvenire del Lavoratore (1916-1918). Cette publication lui offrit la possibilité de mener une propagande intense et d'organiser les actions entre les travailleurs suisses et immigrés. Il fut arrêté lors de l'insurrection spartakiste à Berlin en 1919. Libéré la même année, il revint en Italie, puis fut élu à la Chambre des députés. M. fut l'un des fondateurs du parti communiste italien en 1921. Dès le début de 1922, il vécut entre Berlin, siège du Secours ouvrier international, et Moscou où il en dirigea la section russe.


Bibliographie
– F. Pieroni Bortolotti, Francesco Misiano, 1972
– F. Andreucci, T. Detti, éd., Il movimento operaio italiano: dizionario biografico 1853-1943, 3, 1977

Auteur(e): Pasquale Genasci / DW