24/06/2014 | communication | PDF | imprimer | 

Baltschieder

Comm. VS, distr. de Viège. Village à l'entrée de la vallée homonyme. 1224 Ponczirrum, 1286 Balschyedro. 98 hab. en 1816, 112 en 1850, 190 en 1900, 357 (dont 133 étrangers, chantier du Lötschberg) en 1910, 358 en 1950, 1050 en 2000. Au Moyen Age, plusieurs familles nobles, comme les Rarogne et les Asperlin, possédaient des droits à B. La commune racheta les dîmes épiscopales en 1589/1593. Présidée par deux procureurs ( Gewalthaber), elle s'était donné des statuts en 1470. La châtellenie de B.-Gründen appartint jusqu'en 1798 aux bourgeois de Viège. La maison communale date sans doute du XVIe s. B. fait partie de la paroisse de Viège. La chapelle Saint-Sébastien, de 1588, fut refaite en 1636-1643 et 1740-1766. Aux activités agricoles traditionnelles s'ajouta au XIXe-XXe s. l'exploitation du molybdène dans la vallée du Baltschieder; ce cours d'eau, protégé depuis 1986, ne peut plus être utilisé pour produire de l'électricité. Le Rhône subit à deux reprises de grands travaux de correction (après 1825 et 1860). Au XXe s., de nombreux paysans-ouvriers de B. travaillent à Viège (usine Lonza). Le traditionnel Jeu du Sauvage (Wild-Mann-Spiel) est encore régulièrement représenté. L'innondation de 2000 entraîna l'évacuation des habitants qui ne purent revenir chez eux qu'après plusieurs semaines.


Bibliographie
– P. Jossen, Baltschieder und sein Tal, 1984
– P. Rieder et al., Das schwarze Wochenende, 2000, 61-95

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / PM