No 1

Jacob, Berthold

naissance 12.12.1898 à Berlin, décès 26.2.1944 à Berlin, isr., Allemand. Fils de David, marchand d'art et fabricant en soierie. ∞ Else Lau. Journaliste dès 1920, J. collabora notamment à la Weltbühne de 1925 à 1928. Pacifiste convaincu, ennemi juré des partis de droite, il fut mis aux arrêts de forteresse pour tentative de haute trahison de 1928 à 1929. Inscrit au parti socialiste allemand (SPD) en 1928, il rallia le parti socialiste des travailleurs (SAP) en 1931. Il déménagea à Strasbourg en 1932. Déchu de sa nationalité en août 1933, il fut enlevé à Bâle en 1935 par des agents de la Gestapo, qui l'emmenèrent en Allemagne. Il fut ramené à Bâle après une intervention déterminée du Conseil fédéral et immédiatement expulsé vers la France. Interné dans le sud de la France en septembre 1939, il s'efforça vainement d'obtenir un visa pour les Etats-Unis. En 1941, il s'enfuit à Lisbonne où il fut à nouveau enlevé par des agents de la Gestapo, qui le séquestrèrent à Berlin, sans doute en prévision d'un procès spectaculaire. Epuisé par sa détention, il mourut à l'hôpital juif.


Oeuvres
Weissbuch über die schwarze Reichswehr, 1925
Die Hindenburg-Legende, 1935
Das neue deutsche Heer und seine Führer, 1936
Bibliographie
BHE, 1, 322-323
– J.N. Willi, Der Fall Jacob-Wesemann (1935/1936), 1972
– J.J. et P.P. Barnes Nazi Refugee Turned Gestapo Spy: The Life of Hans Wesemann, 1895-1971, 2001

Auteur(e): Hermann Wichers / UG