Veyras

Comm. VS, distr. de Sierre, sur un promontoire au nord-est de Sierre, comprenant le village de V. et son quartier de Muzot, développé sur le site d'un village médiéval déserté. 1612 Veras. 65 hab. en 1850, 113 en 1900, 347 en 1950, 1422 en 2000. Au Moyen Age, V. fit partie du territoire de la seigneurie épiscopale de Sierre. Du XVe s. à la fin de l'Ancien Régime, la communauté de V. appartint à la Contrée de Sierre, dont elle constituait le Tiers du milieu avec Venthône et Miège. Au Prélaz de V. était élu tous les deux ans le grand châtelain du dizain de Sierre. Au spirituel, V. relevait de la paroisse de Saint-Maurice-de-Lacques (Mollens), puis de celle de Miège (1882), dont il se détacha en 1946. La nouvelle église consacrée en 1949 remplace la chapelle Saint-François-d'Assise (1676). Chapelle Sainte-Agnès de Muzot (1781). Rainer Maria Rilke occupa la maison forte de Muzot (dite "château", édifiée au XIIIe s.). Charles-Clos Olsommer vécut à V., où sa maison fut transformée en musée en 1991. Au début du XXIe s., la commune, qui a conservé un caractère agricole (78 ha de vigne), a une vocation résidentielle.


Bibliographie
– O. Conne, La contrée de Sierre: 1302-1914, 1991

Auteur(e): Catherine Raemy-Berthod