08/12/2008 | communication | PDF | imprimer

Icogne

Comm. VS, distr. de Sierre, entre les comm. d'Ayent, à l'ouest, et de Lens, à l'est, sur la rive gauche de la Lienne, comprenant une partie de la station de Crans-Montana. 1233 Ucogni, 1249 Ucogniez. 174 hab. en 1687, 271 en 1850, 243 en 1910, 218 en 1950, 404 en 2000. Au Moyen Age, I. appartenait aux seigneurs de Granges qui en cédèrent les droits féodaux aux d'Ayent, aux de la Tour et aux d'Albi. Au début du XVe s., elle était rattachée à la communauté de Lens qui était passée sous l'autorité désénale de Sierre; toutefois, comme le prouvent les statuts de 1603, elle gardait une grande liberté, car Lens, constituée de quartiers, n'avait pas d'administration propre. Au XIXe s., malgré la Constitution valaisanne de 1802 et un décret cantonal (1851) qui exigeait la réunion des quartiers en une seule commune, I. sut protéger sa liberté et, en 1905, elle devint une commune autonome. Sur le plan religieux, I. fait partie de la paroisse de Lens. La chapelle dédiée à saint Grégoire de Nazianze (1678) a été reconstruite sur un autre site après le tremblement de terre de 1946. Commune agricole. Sur son territoire ont été bâties les usines hydroélectriques de la Lienne (1917) et de Croix (1957), alimentées par le barrage de Zeuzier. Tourisme grâce à la station de Crans-Montana. Le déclin de l'agriculture de montagne et le développement du tertiaire ont fait d'I. un village résidentiel.


Bibliographie
– M. et S. Praplan, Icogne, 1991

Auteur(e): Serge Praplan