No 1

Fleg, Edmond

naissance 26.11.1874 (Edmond Flegenheimer) à Genève, décès 15.10.1963 à Paris, isr., de Genève, naturalisé français en 1920. Fils de Maurice Flegenheimer, négociant, et de Clara Nordmann. Cousin de Julien Flegenheimer. Collège à Genève, études à Paris dès 1892, à la Sorbonne puis à l'Ecole normale supérieure, agrégation d'allemand en 1899. De 1904 à 1920, F. est un auteur dramatique à succès. Toutefois, les remous de l'affaire Dreyfus, sa participation au troisième Congrès sioniste de Bâle et les récits de pogromes influencent son orientation littéraire. De 1913 à 1948 paraît Ecoute, Israël et, de 1923 à 1951, une Anthologie juive. En 1928, F. publie Pourquoi je suis juif. En 1949, il est l'un des fondateurs des Amitiés judéo-chrétiennes. Enfin, Vers le Monde qui vient délivre son message d'espérance messianique (1960). Son œuvre tente de jeter des ponts avec la chrétienté.


Bibliographie
– A. Berchtold, La Suisse romande au cap du XXe s., 1966, 897-905
– O. Roussel, Un itinéraire spirituel, 1978

Auteur(e): Betty Halpern-Guedj