No 3

Veillon, Charles

naissance 5.9.1900 à Bâle, décès 10.4.1971 à Lausanne, prot., de Bex et d'Aigle. Fils d'Otto, comptable (en France dès 1913) et de Rose Tschumi, cantatrice. ∞ 1926 Rose-Marie Girard, fille d'André, commerçant et président de l'UCJG en France. Employé de bureau (dès 1916). V. entre en 1924 dans la maison de vente par abonnement de son beau-père à La Chaux-de-Fonds, la première de Suisse à vendre par correspondance et à crédit. Il développe le secteur de la confection, puis reprend l'affaire avec René Junod en 1930 (Girard & Cie VAC, forte croissance des ventes dès 1939). Il déménage en 1943 sa part de l'entreprise à Lausanne, où il crée Charles Veillon Confection SA (155 employés) et fonde un journal d'entreprise (1944), s'assurant la collaboration de Géa Augsbourg et de nombreux artistes. Président du conservatoire de La Chaux-de-Fonds (1936-1943). Important mécène, il fonde quatre prix littéraires; la Fondation Charles Veillon poursuit au début du XXIe s. cet engagement. Sept décorations étrangères, doctorat honoris causa de l'université de Lausanne (1957).


Fonds d'archives
– APriv Soc. Charles Veillon SA, ACV
– Fonds, BCUL
Bibliographie
– F. Jequier, Charles Veillon (1900-1971), 1985
– F. Jequier, «Les fondements éthiques et culturels du mécénat de Charles Veillon», in Pensée et science au XXe s., 2006, 234-243

Auteur(e): Gilbert Marion