No 1

Konrad de Pegau

décès 1423. Abbé du couvent bénédictin de Saint-Jacques à Pegau, en Saxe, K. prit part au concile de Constance en 1415-1416 et s'y fit remarquer par son érudition et son zèle réformateur. Avec l'abbé Siegfried d'Ellwangen, il fut chargé par le pape Martin V de faire une visite de l'abbaye de Saint-Gall, inspection qui entraîna la destitution de l'abbé Heinrich von Gundelfingen. Le 9 mai 1418, K. était nommé abbé de Saint-Gall par le pape, mais il n'apparaît comme tel dans les sources qu'en 1419. La réforme qu'il souhaitait mener se heurta dès le début à de grandes difficultés. En effet, couvent et ville avaient brûlé en avril 1418. en outre, depuis 1411, l'abbaye ne comptait plus que deux moines, dont les mœurs ne plurent pas au nouvel abbé. De plus, les Appenzellois, avec qui la paix n'était toujours pas signée, refusaient de payer leurs impôts. Après dix mois, découragé, K. démissionna (mars 1419) et repartit pour Pegau.


Bibliographie
– G. Spahr, «Die Reform im Kloster St. Gallen, 1417-1442», in SVGB, 75, 1957, 13-80, surtout 25-26
HS, III/1, 1315
– Th. Ludwig, Th. Vogtherr, «Die Äbtereihe des Benediktinerklosters St. Jakob in Pegau», in Neues Archiv für sächsische Geschichte, 69, 1998, 1-23, surtout 15

Auteur(e): Peter Erhart / LH