Wiler (Lötschen)

Comm. VS, distr. de Rarogne occidental, dans le Lötschental. Racharten est la plus ancienne partie du village. 1363 Wyllere, 1396 Wiler. 172 hab. en 1798, 150 en 1802, 181 en 1850, 228 en 1900, 338 en 1950, 488 en 2000. Pour une bonne partie, l'histoire de W. se confond avec celle du Lötschental. Au spirituel, le village relevait de la paroisse de Kippel. La chapelle de la Présentation est mentionnée pour la première fois en 1687. Après son élévation au rang de paroissiale en 1966, la chapelle Notre-Dame, construite en 1952, reçut pour filiale la chapelle Saint-Nicolas de Flue à la Lauchernalp. La commune subit à plusieurs reprises des catastrophes naturelles, notamment les ravages provoqués par la crue du Milibach en 1876 et en 2011. Un incendie détruisit toutes les maisons du village en 1900. W. est desservi par la route de la vallée depuis 1953. La construction en 1972 du téléphérique et des téléskis de la Lauchernalp ont donné une impulsion au développement et fait de Lauchern le centre touristique et sportif de la vallée. Au début du XXIe s., la tradition du théâtre populaire et les coutumes ancestrales du Lötschental (Dimanche de la bénédiction, masques de Tschäggätä) y étaient encore très vivaces.


Bibliographie
– P. Jossen, Wiler mit Lauchern/Fischbiel im Lötschental, 1991

Auteur(e): Alois Grichting / LA