27/04/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Kippel

Comm. VS, distr. de Rarogne occidental, dans le Haut-Lötschental. 1437 kypil. 115 hab. en 1802, 168 en 1850, 248 en 1900, 363 en 1950, 368 en 2000. Des tombes gallo-romaines suggèrent un habitat permanent. Pendant des siècles, K. fut le centre temporel et spirituel du Lötschental. On y trouve l'église de la paroisse qui, jusqu'en 1899, rassemblait toutes les communes de la vallée; le couvent d'Abondance (Savoie) en possédait la collation depuis 1233. La première église est attestée en 1233; l'archéologie permet de la dater du XIIe s. L'église gothique, avec la tour (conservée) et l'ossuaire de Roman Ruffiner, remonte à 1556; la nef baroque et le chœur (entièrement rénovés en 1977, on détruisit alors l'arc qui marquait l'entrée de l'enceinte sacrée) à 1740. Autre institution supracommunale, la forge, qui fut détruite par une avalanche en 1923. Le tourisme débuta avec la construction de l'hôtel Lötschberg (1908) et de l'auberge Ebener (1910). Le télésiège et le téléski K.-Hockenalp furent exploités de 1960 à la fin des années 1970. Le peintre bernois Albert Nyfeler, établi à K., et le prêtre Johann Siegen (1886-1982), bourgeois de K., firent connaître la vallée, et plus spécialement K., et ses coutumes (processions avec "grenadiers du Seigneur" en uniforme ancien, courses de masques). Depuis 1960, K. est le siège de l'école secondaire (cycle d'orientation) de la vallée et, depuis 1982, du musée du Lötschental. Le centre du village est caractérisé par des maisons en rondins typiques (construites entre 1550 et 1750), dont le nombre et la qualité sont exceptionnelles. L'autarcie paysanne qui prédominait jusqu'en 1950 (élevage, produits laitiers, cultures) a disparu en l'espace de trente à quarante ans. Depuis les années 1980, on enregistre à K. 35 000 à 45 000 nuitées par an dans les hôtels et la para-hôtellerie. Plus de la moitié des habitants actifs travaillent à l'extérieur du village.


Bibliographie
– J. Friedl, Kippel, a Changing Village in the Alps, 1974
HS, IV/1, 500-501
– I. Bellwald, Familienchronik der Gemeinde Kippel und Geschlechter, Geschichte und Siedlungen des Lötschentales, 2006

Auteur(e): Werner Bellwald / ME