No 2

Heintz, Daniel (le Jeune)

baptême 22.8.1574 à Berne, sépulture 13.2.1633 à Berne, prot., de Berne. Fils de Daniel ( -> 1). Frère de Joseph ( -> 3). ∞ 1598 Anna Jung, de Berne. Enfance à Bâle, puis apprentissage selon les règles de la confrérie des tailleurs de pierre allemands, probablement dans l'atelier bernois où travaillait son père. Compagnonnage, notamment à Strasbourg (1596). En 1597, H. succéda à son père comme maisonneur de la ville de Berne. Membre (1597) et trésorier (1609) de la corporation du Singe (tailleurs de pierre). Membre du Grand Conseil (1604). Anobli par l'empereur Rodolphe II en 1602. La même année, il céda la charge de maisonneur à Hans Thüring et devint maître d'œuvre de la collégiale; entre 1612 et 1633, il occupa les deux postes. Remarquable sculpteur maniériste, H. marqua de son empreinte l'architecture publique bernoise de la première moitié du XVIIe s., notamment avec les châteaux baillivaux d'Aarberg, Büren an der Aare et Landshut, et les travaux exécutés à l'arsenal de Berne. Le chœur et la voûte du chœur de la collégiale Saint-Nicolas de Fribourg furent réalisés à partir de ses plans.


Bibliographie
– J. Strübin Rindisbacher, Daniel Heintz, 2002

Auteur(e): Johanna Strübin Rindisbacher / FP