17/03/2011 | communication | PDF | imprimer

Bürchen

Comm. VS, demi-distr. de Rarogne ouest. Village orienté à l'ouest sur une terrasse surplombant la rive gauche de la vallée du Rhône. 1307 ze Birke, 1363 Birkonberg, 1441 Birchen, 1755 Betula. 302 hab. en 1798, 332 en 1850, 478 en 1900, 521 en 1950, 672 en 2000. Colonisation alémane au IXe/Xe s. Dès le XIe s., le chapitre cathédral de Sion possédait des droits de dîme dans le centre d'une région formée des trois hameaux principaux de Mauracker, Zenhäusern et Achru, en grande partie possessions d'alleutiers. Par des défrichements menés du Xe au XIIe s., ce noyau compta sept manses qui payaient des redevances au vidomne épiscopal (reconnaissances vers 1280). B. faisait partie du vidomnat de Rarogne, qui passa de la famille de ce nom Rarogne aux Chevron au XIVe s. et à la paroisse de Rarogne en 1538. B. formait avec Unterbäch, Ausserberg et Rarogne la grande paroisse de Rarogne. Une filiale Unterbäch-B. fut créée en 1554 par le pape Jules III. B. institua un rectorat en 1853 et fut érigé en paroisse en 1879; des chapelles, un chemin de croix des XVIIe, XVIIIe et XXe s., une nouvelle église en 1963 font l'attrait du site. La séparation d'avec Rarogne entraîna la transformation en commune politique de l'ancienne communauté; celle-ci avait reçu des statuts en 1345, 1363 et 1513 (ce dernier appelé Bauernzunft). En 1950 encore, B. était une commune purement agricole, avec étagement des activités (agriculture, élevage, viticulture dans la vallée); en 1990 par contre, seule une personne travaillait à plein temps dans le secteur primaire. La route Viège-B. (construite entre 1930 et 1934) et la ligne de cars postaux facilitèrent l'accès aux emplois dans la vallée (usines Lonza) et le développement du tourisme dès les années 1960.


Bibliographie
– K. Anderegg, Siedlungsgebiet und Siedlungsbild von Bürchen, ms., 1974
– A. Gattlen, «Besiedlung und bischöfliche Herrschaft am Birchenberg», in BWG, 30, 1998, 317-320

Auteur(e): Gregor Zenhäusern / AB