No 1

Friedrich, Johann

naissance 5.5.1836 à Poxdorf (Haute-Franconie), décès 19.7.1917 à Munich, cath., puis cath.-chr. (1871), Bavarois. Fils de Johann Georg, instituteur. Gymnase et lycée à Bamberg, ordination (1859), études de théologie à l'université de Munich avec Ignaz von Döllinger (1859-1861), habilitation (1862). Professeur extraordinaire (1865). Théologien conciliaire du cardinal Gustav Adolf von Hohenlohe (1869-1870). Signataire de la déclaration de Nuremberg contre le dogme de l'infaillibilité pontificale (1870), excommunié (1871). Professeur ordinaire de branches historiques auxiliaires à la faculté de théologie de Munich (1872), F. fut appelé en 1874 à la nouvelle faculté de théologie catholique-chrétienne de l'université de Berne, qu'il inaugura par son discours sur "la lutte contre les théologiens et facultés de théologie allemands". En 1875, il célébra avec Franz Hirschwälder la première messe catholique-chrétienne à Berne, participa au premier synode de l'Eglise catholique-chrétienne (juin), puis retourna à Munich. Membre extraordinaire (1869) et ordinaire (1880) de l'Académie bavaroise des sciences.


Oeuvres
Geschichte des Vatikanischen Konzils, 3 vol., 1877-1883
Ignaz von Döllinger, 3 vol., 1899-1901
Bibliographie
– E. Kessler, Johann Friedrich, 1975 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Ewald Kessler / ME