26/08/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Martisberg

Comm. VS, distr. de Rarogne oriental. Habitat dispersé sur le versant nord de la vallée du Rhône. 1311 Martisperg. 90 hab. en 1850, 86 en 1900, 66 en 1950, 27 en 2000. M. appartenait jadis au comté de Mörel. L'évêque de Sion en fit une châtellenie en 1263, qui subsista jusqu'en 1798; de ce fait, M. fut le plus souvent écarté des offices du dizain de Rarogne oriental. Au spirituel, M. releva de la paroisse de Mörel, puis de Grengiols dès 1634 et enfin de Lax dès 1959. La chapelle Notre-Dame et Saint-Martin, citée en 1697, fut remplacée en 1950-1951 par une chapelle Saint-Antoine. Une communitas est mentionnée en 1351; des règlementations d'irrigation des terres maigres de la montagne furent établies avec les communes voisines dès le XIVe s. Autrefois localité principale, Derfji a été supplanté par Hittubodu, situé plus bas (1346 m), où une maison de commune fut construite en 1795 déjà. Au XIXe s., M. connut une vague d'émigration, surtout vers l'Argentine, et au XXe s., l'exode rural.


Bibliographie
– P. Arnold, Licht und Schatten in den 10 Gemeinden von Oestlich-Raron im Wallis, 1961
MAH VS, 3, 1991, 170-177

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / MBA