No 1

Perraudin, André

naissance 7.10.1914 à Bagnes, décès 25.4.2003 à Sierre, cath., de Bagnes. Fils de Louis et d'Angeline Bruchez, petits paysans. Elève à Saint-Maurice, Altkirch (Alsace) et Tournus (Bourgogne). Entrée dans la Société des missionnaires d'Afrique (Pères Blancs), formation philosophique et théologique à Kerlois (Bretagne), Maison-Carrée (auj. El Harrach, Algérie), Thibar et Carthage (tous deux en Tunisie), ordination en 1939. P. fonda et dirigea la maison des étudiants Africanum à Fribourg (1941) jusqu'à son envoi en 1947 en Ruanda-Urundi, alors sous mandat belge. Il fut d'abord maître au séminaire de Nyakibanda et vicaire apostolique de Kabgayi. En 1959, après la création d'une hiérarchie propre à l'Afrique, il devint archevêque et métropolitain. En 1968, le siège archiépiscopal fut transféré de Kabgayi à Kigali. P. démissionna de son poste de métropolitain en 1976, mais resta évêque de Kabgayi jusqu'en 1989. La même année, il revint en Valais. P. fonda de nombreuses paroisses équipées d'églises, d'écoles, de dispensaires, d'hôpitaux, etc. Il s'efforça de réduire l'inégalité sociale entre la minorité féodale tutsie et la majorité hutue dans ce pays fortement christianisé par le catholicisme. En raison de sa lettre pastorale sur l'amour chrétien et ses conséquences sociales (1959), il lui fut reproché par la suite d'être un partisan des Hutus et il fut tenu pour responsable de la guerre civile qui devait dégénérer entre 1990 et 1994 en génocide.


Oeuvres
Un évêque au Rwanda, 2003
Bibliographie
– A. Fusaschi, Hutu-Tutsi, 2000, 129
Le fait missionnaire, 13, 2003, 147-148
Petit Echo, (bull. interne des Pères Blancs), 2004, no 3, 167-173

Auteur(e): Victor Conzemius / WW