05/05/2011 | communication | PDF | imprimer | 
No 55

Meyer, Hannes

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 18.11.1889 à Bâle, décès 19.7.1954 à Crocifisso (comm. Savosa), de Bâle. Fils de Johann Emil, architecte et entrepreneur, et de Katharina Margaretha Ryser. ∞ 1) 1917 Louise Bianca Natalie Herkert, de Bâle, 2) 1937 Helene Bergner, peintre, Allemande. Apprentissage de maçon et de dessinateur en bâtiment à Bâle (1905-1909), cours à l'école des arts appliqués, à l'académie d'agriculture et à l'école polytechnique de Berlin (1910-1912). Architecte à Munich et Essen (1916-1918), puis à Bâle (indépendant dès 1919). M. conçut les locatifs de la coopérative du Freidorf à Muttenz (1919-1921) et le stand suisse de l'exposition coopérative de 1924 en Belgique. Il adhéra en 1924/1925 au groupe bâlois ABC (Hans Schmidt, Mart Stam et Emil Roth). Avec Hans Wittwer, il explora en 1926/1927 un langage constructiviste et fonctionnaliste dont procédèrent les projets pour l'école Saint-Pierre à Bâle et pour le Palais des Nations à Genève (plus tard, tous deux signeront l'école centrale de l'Union syndicale allemande à Bernau près de Berlin). Directeur de la section d'architecture du Bauhaus à Dessau (1927), il succéda en 1928 à Walter Gropius à la tête de cette institution. Renvoyé en 1930 pour "menées communistes", il se rendit en Union soviétique où il enseigna à l'école supérieure d'architecture et dressa le plan d'extension du Grand-Moscou. Il revint en Suisse en 1936 et s'occupa du projet de colonie de vacances coopérative de Mümliswil (réalisé en 1938-1939). En 1939, il fut appelé à la tête du nouvel institut d'urbanisme de Mexico. Licencié en 1941 pour des raisons politiques, il survécut grâce à des emplois temporaires et à quelques mandats architecturaux. De retour en Suisse en 1949, il mena des études mais n'exerça plus sa profession. M. fut l'un des architectes les plus importants du XXe s., victime de critiques idéologiques: trop socialiste pour la droite, trop bourgeois pour le gouvernement soviétique.


Fonds d'archives
– Fonds, ETH-GTA
Bibliographie
Hannes Meyer (1889-1954), cat. expo. Berlin, Francfort, Zurich, 1989
– A. Maglio, Hannes Meyer, 2002
– B. Merten, Der Architekt Hannes Meyer und sein Beitrag zum Bauhaus, 2008

Auteur(e): Dagmar Böcker / PM