No 1

Laverrière, Alphonse

naissance 16.5.1872 à Carouge (GE), décès 11.3.1954 à Lausanne, cath., Français (originaire de Savoie), de Carouge (1912). Fils de Pierre, tonnelier, et de Caroline Dacati. ∞ 1908 Adèle Jeannette Lithauer, citoyenne américaine. Beaux-arts à Genève (1887-1890) et Paris (dès 1892, diplôme en 1901). L. fut l'un des architectes qui réalisèrent le monument international de la Réformation à Genève (1908-1917). A Lausanne, il fut l'associé d'Eugène Monod jusqu'en 1915. Participant avec succès à des concours en Suisse et à l'étranger, il construisit notamment des villas, des banques et des usines ainsi que des ponts. Il s'occupa aussi de décoration intérieure et de création de meubles. A Lausanne, il conçut et réalisa notamment la gare CFF (avec Eugène Monod, Jean Taillens et Charles Dubois, 1908-1916), le cimetière du Bois-de-Vaux (ler prix de concours en 1919, achevé en 1951), le Bel-Air Métropole, bâtiment polyvalent (1929-1932) et le Jardin botanique (1937-1946). Il construisit également pour la firme horlogère Zénith (1917-1926), dont il dirigea l'atelier artistique (1918-1926). Nommé professeur de théorie architecturale à l'EPF de Zurich en 1929, il y enseigna jusqu'en 1942. Il joua un rôle important dans la création de l'école d'architecture de l'école polytechnique de l'université de Lausanne. Membre fondateur de l'association L'Œuvre (1913), qui publia la revue du même nom. Membre de la Société suisse des ingénieurs et architectes et de la Fédération des architectes suisses. Docteur honoris causa de l'université de Lausanne (1953).


Fonds d'archives
– Fonds, ACM
Bibliographie
Architektenlex., 337
Alphonse Laverrière, cat. expo. Lausanne, 1999

Auteur(e): Dagmar Böcker / FS