No 5

Baur, Hermann

naissance 25.8.1894 à Bâle, décès 20.12.1980 à Binningen, de Bâle. Fils de Karl, maître menuisier, et d'Emma Stritt. ∞ 1921 Johanna Franziska Meyer, fille de Cölestine. B. fit son apprentissage (1910-1917) chez Rudolf Linder, architecte et entrepreneur bâlois, puis il suivit les cours de Karl Coelestin Moser et de Hans Bernoulli comme auditeur libre à l'EPF de Zurich (1918-1919). Il participa aux chantiers de reconstruction en Alsace (1921-1927) avant d'ouvrir son propre bureau d'architecte à Bâle (1927). Président de la Fédération des architectes suisses (1938-1944). Membre fondateur de la revue Das Werk, il en présida la commission de rédaction (1948-1958). Professeur invité à l'EPF de Zurich (1959-1964). B. a marqué l'aspect de la ville de Bâle en réalisant de grands édifices publics et d'importants lotissements, tels que le pavillon scolaire du Bruderholz (1935-1939), l'hôpital des Bourgeois (1939-1945, hôpital cantonal depuis 1973), les logements coopératifs du Jakobsberg (1943-1946) et l'école des arts et métiers (1938-1961). Il a aussi influencé l'architecture religieuse catholique en édifiant plus de vingt-cinq églises, notamment celles dédiées à Don-Bosco (1934-1937) et à Tous-les-Saints à Bâle (1948-1951), celle de Birsfelden (1955-1959), Saint-Nicolas à Konz près de Trèves (1957-1961) et Saint-François-d'Assise à Mulhouse (1960-1963). L'œuvre de B., d'une grande continuité, s'inscrit dans les tendances de l'architecture moderne des années 1920 (Neues Bauen) et dans les courants stylistiques du XXe s. tendant à l'universel.


Bibliographie
Hermann Baur, Architektur und Planung in Zeiten des Umbruchs, cat. expo. Bâle, 1994 (avec liste des œuvres et bibliogr.)

Auteur(e): Ulrike Jehle-Schulte Strathaus / AS