Glandage

Le terme de glandage (ou glandée) en Suisse romande et en France, Acherum (Achram, Ächert) sur le Plateau suisse, Ackerum (Äckert, Eckert) en Suisse septentrionale et escatico ou ghiandatico en Suisse méridionale, désignait le droit d'aller récolter glands et faînes pour l'engraissement des porcs, alors que la paisson était le droit d'aller mener paître le troupeau dans la forêt. Contrairement à la pratique en vigueur pour d'autres droits d'usage de la forêt seigneuriale (ramassage du bois, récolte de l'herbe), le seigneur foncier octroyait aux paysans le glandage ou la paisson, très convoités et souvent disputés, moyennant un cens versé surtout en argent, parfois en avoine grain, ou fourragère, généralement seulement lors des années d'abondance. Les propriétaires du village pouvaient envoyer un nombre de porcs proportionnel à la grandeur de leur domaine, ceux de l'extérieur devaient s'acquitter d'un émolument spécial.


Bibliographie
– A. Frey, «Einiges aus dem Sprachgut der aargauischen Rechtsquellen», in Festschrift Walther Merz, 1928, 216-230

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / AB