17/09/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Romont (BE)

Comm. BE, distr. de Courtelary, arrondissement administratif du Jura bernois. Village situé sur le premier contrefort du Jura, au-dessus de Perles et de la plaine de l'Aar. 1311 Redemont, ancien nom all. Rothmund. 111 hab. en 1809, 149 en 1818, 195 en 1850, 178 en 1900, 175 en 1950, 213 en 1970, 197 en 2000. L'Eglise de Bâle possédait à R. un fief, alloué en 1311 à Bourkard de la Roche. Famille noble aux XIVe-XVe s., avec un château situé entre R. et Vauffelin. R. fit partie de la seigneurie d'Erguël (évêché de Bâle), puis, sous le régime français (1798-1813), du département du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin, avant de passer au canton de Berne en 1815. Communes municipale et bourgeoise depuis 1863. En 1839, R. fut détaché, en raison de sa position géographique, de sa langue et de son histoire, du district de Büren et de la paroisse de Perles et incorporé au district de Courtelary et à la paroisse de Vauffelin. Depuis 1971, R. forme une communauté scolaire avec Vauffelin et Frinvillier. Village essentiellement agricole (55% des emplois en 2005), avec des pendulaires travaillant à Bienne, Granges (SO) ou Longeau.


Bibliographie
– R. Benoit, Romont (BE), mon village, 1995
– V. Steingruber, Recensement architectural de la commune de Romont, 2004

Auteur(e): Christine Gagnebin-Diacon